Documentaire Notes Blanches

Des vibrations sonores envahissent la ville d’Alger de l’aube au crépuscule. Elles sont sa mémoire sonore générée par ses habitants qui occupent les espaces et les lieux publics. Ce collage sonore coloré côtoie les formes architecturales du bâtis colonial francais Haussmanien et turque qui font la singularité de cette ville qui s’éveille en plein méditerranée

Cliquez sur l’image pour voir l’extrait